CORUM XL

Corum

Rendement

CORUM XL
TDVM 2021 :

5.84%

TYPE DE BIENS :


Diversifiée ( Bureaux, commerces )

Coup de coeur SCPI Coup de coeur !
Notre avis :
Avis FCPI-enligne.com - J. Dupont

  • La SCPI Corum XL est récente mais la société de gestion a déjà su démontrer un vrai savoir faire dans la sélection et la gestion d’actifs en zone Euro avec son autre SCPI donc nous sommes confiants.
  • Une SCPI qui a très bien démarré en axant ses premiers investissements dans la zone euro et qui maintenant ouvre des nouvelles perspectives avec des cibles hors zone euros, notamment Royaume Uni, Suisse, Luxembourg
  • L’objectif est de saisir les opportunités de rendement et les cycles de devises favorables sans se limiter à une zone géographique ou à un type de bien

ZONE GÉOGRAPHIQUE :
Europe, International
CAPITAL :
Variable
CAPITALISATION :
1209 M€
VALEUR PART :
189 €
NBRE MIN DE PARTS :
1
VALEUR MIN D'INVESTISSEMENT :
189 €
DÉLAI DE JOUISSANCE :
5 mois
TOF :
100 %
ACCESSIBLE VIA ASSURANCE VIE :
Non
DUREE DE PLACEMENT RECOMMANDEE :
10 ans

CORUM XL est-elle différente des deux autres SCPI CORUM que nous proposons? Oui définitivement !

Certes elle investit dans des immeubles occupés par des entreprises engagées à payer leur loyer sur le long terme. Dans le cas de CORUM XL, elles sont engagées en moyenne sur 6 ans et demi. Oui tout comme les autres SCPI, elle tente d’utiliser les marchés plutôt que les subir. Investir sur les marchés favorables aux investisseurs, vendre sur ceux favorables aux vendeurs. Mais elle est la seule à investir hors de la zone euro, et s’expose à un risque supplémentaire : celui de la devise. Un risque, c’est indéniable ; une opportunité nous en sommes convaincus. Car comme pour l’immobilier, si l’investissement dans un pays d’une autre devise est réalisé à un moment où cette devise semble faible par rapport à l’euro, alors le risque devient une opportunité. Tout comme le marché immobilier. CORUM XL combine les deux. Cette cinquième année d’objectifs dépassés est une satisfaction. Certes, nous ne pouvons pas savoir si demain sera semblable à hier. Mais nous pouvons nous engager à ce que la stratégie, elle, ne change pas.

Premier immeuble vendu pour CORUM XL

5 ans déjà pour cette SCPI, qui peut donc entamer une nouvelle phase de son histoire en commençant à céder des immeubles en vue des dégager des gains potentiels, et de réinvestir. Dans le cas de CORUM XL, il faut essayer d’arriver à concilier un gain sur l’immeuble avec, si l’immeuble se trouve dans un pays hors de la zone euro, un gain sur la devise. Revendre quand les gains potentiels sont constatés, c’est cristalliser la valeur dégagée et éteindre le risque de retournement : ce qui est pris n’est plus à prendre ! Et il ne faut pas avoir de regrets si les évènements ultérieurs auraient pu présager de gains supérieurs en vendant plus tard : mieux vaut un tu l’as que deux tu l’auras ! CORUM XL a donc vendu son premier immeuble, en décembre 2021, dans un lot de 9 hôtels en Espagne (dont les 8 autres étaient détenus par la SCPI CORUM Origin). Cette opération a permis de réaliser une plus-value d’1,9 million d’euros, qui a été redistribuée. Quant aux quatre devises dans le portefeuille de cette SCPI (couronne norvégienne, zloty polonais, dollar canadien et livre sterling), nous continuons à suivre leur évolution, et surtout, les perspectives sur le long terme. La livre sterling a gagné 6,2 % par rapport à l’euro en 2021 et terminé l’année à 1,19 – sachant que le cours moyen des acquisitions britanniques de CORUM XL depuis sa création est de 1,13. Le dollar canadien s’est renforcé de presque 8 % par rapport à la monnaie unique. Il n’est pas question de compter les œufs avant qu’ils soient pondus, ni les prix des immeubles avant qu’ils soient vendus. Par contre, l’effet sur les loyers perçus en devises étrangères par CORUM XL, qui bénéficient directement de ces hausses, impacte aussi positivement vos dividendes.

En 2022, cette SCPI gardera le même cap que celui pris en 2017 au moment de son lancement !

Revenus non garantis. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Cet investissement est spéculatif et comporte des risques, dont le risque de perte en capital, le risque de marché, le risque de liquidité et le risque lié à l’effet de levier.